Formation à l'animation interculturelle

S'inscrire en ligne

C’est par ici !

Quelques informations en plus

 

 

Cette formation s’adresse à des personnes de France, Allemagne et Grèce souhaitant développer des projets d’échanges internationaux. Au travers de cette formation, nous souhaitons vous donner les clefs nécessaires pour concevoir, préparer, réaliser et évaluer un échange interculturel de jeunes.

Les participant.e.s suivront pendant les trois phases un processus d’apprentissage interculturel. Il est indispensable de vivre ce processus soi-même pour pouvoir ensuite reconnaître et accompagner les processus d’apprentissage des jeunes lors d’une rencontre.

Dans les trois phases, les différents thèmes seront abordés au travers d’exercices en grand groupes, en sous-groupes, de discussion, d’évaluation, de jeux de rôles et simulation. Cette formation étant une formation d’éducation non formelle, nous souhaitons mettre en place un processus d’apprentissage le plus actif possible, des apports théoriques venant étayer le vécu.

À l’issue du cycle, les participant.e.s auront la possibilité d’obtenir un Certificat d’animateur.rice de rencontres interculturelles de jeunes de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ). Ce certificat permet d’intégrer la base de données d’animateur.rice.s animée par l’OFAJ, à laquelle plusieurs organisations du milieu franco-allemand ont accès.

Selon les disponibilités et après accord, il est possible de commencer cette formation à une autre phase que la première. Merci de nous contacter pour confirmation.

 

Formation à l’animation interculturelle – phase 1

  • Date : Du 22 au 29 août 2020, à Douarnenez (29)

Description :

La première partie se déroulera à Douarnenez, en Bretagne, où, après une phase d’interconnaissance, le travail interculturel dans les rencontres sera le thème principal :

  • Comment définissons-nous le concept de culture et que se passe-t-il lors de la mise en commun d’individus de cultures différentes ?
  • Que signifie l’expression « choc interculturel » et comment pouvons-nous en tant qu’acteur.rice pédagogique transformer ce choc en une expérience positive ?
  • Quelles similitudes et quelles différences entre les conceptions pédagogiques des trois pays, quelles conséquences cela a-t-il sur notre travail ?
  • Quel est le rôle de l’animateur.rice interculturel.le dans le contexte des réalités de notre société ? A quoi servent les rencontres interculturelles de jeunes ?
  • Qu’est-ce que l’animation linguistique et comment favorise t’elle l’échange et la communication entre les jeunes ?

 

Formation à l’animation interculturelle – phase 2

  • Date : Du 8 au 15 janvier 2021, à Potsdam (Allemagne)

Description :

La deuxième phase se déroulera dans à Potsdam, en Allemagne, où, au travers d’un exercice de simulation, la mise en place d’un échange de sa conception jusqu’à son évaluation sera le thème principal :

  • Comment trouver des établissements partenaires en Europe et constituer son réseau ?
  • Comment préparer, mettre en place et évaluer une rencontre interculturelle de jeunes ?
  • Quelles sont précisément les missions et les Directives de l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse ?
  • Comment rechercher des financements et établir un dossier de demande de subvention ? Qu’est- ce que la pédagogie active (Erlebnispädagogik) ?

 

Formation à l’animation interculturelle – phase 3

  • Date : Du 23 au 30 avril 2021, à Thessalonique (Grèce)

Description :

La troisième phase se déroulera dans la ville de Thessalonique, en Grèce, où, la communication interculturelle et la gestion des conflits sera le thème principal :

  • Comment gérer un conflit dans un cadre interculturel ?
  • Qu’est ce que la communication interculturelle et quels outils sont adaptés en situation d’échange international de jeunes ?
  • Quelles sont les fonctions et quels sont les mécanismes des préjugés et des stéréotypes ? Quelles méthodes spécifiques utiliser avec des jeunes ?
  • Comment rédiger un rapport pédagogique et établir un bilan financier d’un échange international de jeunes ?
  • Comment mettons-nous des animations linguistiques en place ?